Riot Stones plus Hardcore que jamais!

Les Riot Stones ont lâché leur nouvelle bombe avec l'EP "Mosh With An Open Mind". Bien que ce nom ait commencé à circuler sur leur Fanpage Facebook à partir de Novembre 2015 lorsqu'ils avaient présenté leur titre "Anthem Of The Renegade/On Behalf of The Unheard", ce n'est qu'en Septembre 2016 que la suite de l'EP a été mise en ligne, avec les deux autres titres "Truthseeker" et "Harmful Poetry".

Ces deux titres, qui faisaient partie du répertoire joué par le groupe en concert, ont finalement été enregistrés, puis proposés en téléchargement gratuit aux internautes sur la plateforme Bandcamp pour le plus grand bonheur de leurs fans et des amateurs de gros son.

Globalement, j'ai apprécié la qualité de l'enregistrement et du mix, un cran meilleur sur "Anthem Of The Renegade" que sur les deux autres morceaux. Que l'on appelle ce style Punk Hardcore, ou Thrash, ou quoi que ce soit d'autre, ce qu'il faut retenir c'est que ça envoie du lourd et que les riffs sont incisifs. Et ceux qui ont eu la chance d'assister à un de leurs concerts pourront le confirmer, ça vaut le détour.

Point positif, les paroles sont disponibles sur Bandcamp ce qui est très pratique pour ce style de musique où le type de chant ne permet pas toujours de déchiffrer le message, ou du moins pour celles et ceux qui ne sont pas habitués. Et à la lecture de ces dernières, j'ai été agréablement surpris par la richesse et la qualité des lyrics et également par leur audace.

En effet, dans ce registre, "Harmful Poetry" est celle qui a le plus retenu mon attention, car il n'est pas courant d'entendre des paroles critiquant aussi directement les religions dans le contexte marocain, étant donné la sensibilité du sujet. Il aura fallu une bonne dose de courage, (ou de folie) aux Pierres de la Révolte que l'on peut saluer.

On vous laisse découvrir cet EP très réussi, et vous encourageons à aller les voir en concert avec la nouvelle formation composée désormais de Khalil Bahhaj au chant, Wassim Ahenjir à la basse, également chanteur et guitariste de Thrillogy, Mohammed "Zdagadag" Razouki Tsouli à la batterie, également batteur de Suicide Machine, et enfin Ahmed "Alkatraz" Elhosayny à la guitare, également guitariste de KOBA.