Nessyou de retour avec une critique virulente de la société marocaine.

NESSYOU est de retour avec le premier extrait de son prochain album, oh combien attendu. "Taghawssa" vient contraster avec le dernier titre en date qui était "Free Stayb". En effet, si le précédent morceau était un exercice d'Ego Trip dans la plus pure tradition du genre, "Taghawssa" est un morceau plus engagé qui sonne comme une critique à la fois virulente et poétique de la société marocaine.

Sans tomber dans l'auto flagellation ou le misérabilisme, NESSYOU arrive avec sa plume aiguisée et habile à mettre ses compatriotes face à leur condition peu réjouissante sans mâcher ses mots. le tout sur un beat à la fois solide rythmiquement et mélodique, co-produit par NESSYOU et XCEP, également connu pour son travail avec les excellents rappeurs de Safi SHAYFEEN.

"Mou l'tikitaka" comme on le surnomme, fais en effet allusion aux maux qui rongent la société marocaine comme par exemple la sorcellerie, la paresse, l'obsession sexuelle, le manque d'éducation et j'en passe. Un passage par exemple compare certains peuples qui arrivent à faire exploser des nuages alors que certains marocain(e)s harborent encore les allées des souks à la recherche d'excréments d'oiseaux pour d'obscures besognes.

Le clip est minimaliste, visiblement filmé dans la chambre de l'artiste ce qui lui donne un côté très intimiste et authentique. Une fois de plus une véritable bombe lancée par le rappeur Marrakchi qui s'est imposé depuis ces dernières années comme l'un des, sinon le meilleur rappeur marocain de sa génération.

C'est du moins notre avis, on vous laisse juger par vous même et nous dire en commentaire si vous êtes d'accord ou non. Petit bonus, le titre est en téléchargement gratuit sur Youtube, généreusement offert par l'artiste. Que demander de plus?