L'Apocalypse vue par le Guitariste Amine Souikra.

Après son premier recueil de solos joués sur Backing Tracks composés par d'autres musiciens "Playing With Feelings" sorti en 2014, le guitariste soliste, auteur et compositeur Amine Souikra vient de sortir son second Opus intitulé "Apocalypse : Day of Truth".

Cet album composé de 6 morceaux dont un utilisant un backing track composé par d'autres musiciens, est globalement plus dramatique que le précédent. En effet, la plupart des titres ont été composés en tonalités mineures et donnent une impression globale de mélancolie et de tristesse. Ce sentiment se confirme d’ailleurs lorsqu’on se concentre sur les titres des morceaux qui font référence à des événements tragiques.

Nous avons essayé d’en savoir plus à propos de cet album et de sa signification pour l’artiste : « A l’origine de la création d’Apocalypse, il y a un rêve que j’ai fais, ou plutôt un cauchemar, dans lequel j’ai vu différentes images auxquelles les morceaux font référence. C'est comme ça que je me suis lancé dans la composition de l'album... », nous raconte Amine Souikra.

"Apocalypse : Day of Truth" a été enregistré dans le Home Studio du guitariste, après une année de travail. Bien que la qualité du mix de « Playing With Feelings » était d’un bon niveau, on note tout de même une amélioration globale de la production de ce second Opus par rapport au précédent.

Lorsqu’on écoute l’album dans son intégralité, on est tout de suite plongé dans une ambiance dramatique et inquiétante. Il est évident dès la première écoute qu’ "Apocalypse : Day of Truth" a été pensé et composé comme une œuvre homogène, un peu à la manière d'un tableau.

Deux titres en fin d'album viennent alléger la lourdeur de cette atmosphère. Il s’agit d'ailleurs de nos deux coups de cœur de l’album « Last Sunset » et « We will see each other soon, Grand Father », composé à la mémoire du défunt Grand Père d'Amine Souikra, décédé durant la période de création de l'album.

Seul bémol à cet Opus selon nous: les sons utilisés pour créer les ambiances comme les synthétiseurs ne sont pas du plus bel effet, et ne sonnent pas forcément très organiques, ce qui ne met pas forcément en valeur les idées de l’artiste.

Mais trêve de bavardages, on vous laisse maintenant en compagnie d’Amine Souikra et de ses belles compositions à la guitares qui ne vous laisseront pas indifférentes.